Le bruit des bottes à l’hôpital

– Mise à jour 4 janvier 2018 : la ministre de la Santé a fait annuler la circulaire polémique

 

3 janvier 2018

Mélange des genres. Par le biais d’une nouvelle circulaire, l’État demande à des hôpitaux psychiatriques de les aider à expulser les sans-papiers. La psychiatrie au service de la police….

Une circulaire de l’Agence Régionale de Santé (ARS) de PACA a été envoyée à plusieurs établissements psychiatriques invitant les cadres de santé à se transformer en agents de police. Concrètement, cette circulaire ordonne aux médecins de faire signer au patient sans-papier hospitalisé sous contrainte son obligation de quitter le territoire français (OQTF) avant de la transmettre à l’ARS qui la transmettra à son tour à la préfecture.

Face à cette collusion entre santé mentale et décisions de police, le Syndicat des Psychiatres des Hôpitaux (SPH) et l’Union Syndicale de la Psychiatrie (USP) ont interpellé la ministre de la santé Agnès Buzin à travers un communiqué.

Communiquecommun29decembre2017

Cette circulaire est-elle une initiative de l’ARS PACA ou bien une directive du ministère de l’Intérieur qui a déjà montré sa volonté de s’introduire dans les centres d’hébergements d’urgence afin de contrôler les identités? Quelle sera la prochaine étape dans cette course sécuritaire alors que la loi asile et immigration est annoncée pour le printemps ?

 

Laisser un commentaire