Cachez moi cette misère que je ne saurais voir

Samedi 03 mars, des militant-es du DAL 31 se sont installé-es quelques instants dans le hall d’accueil du Crédit Agricole rue Ozenne pour y dénoncer le banc anti-sdf situé devant l’agence aux accoudoirs bien tranchants qui empêchent de s’allonger.

Ce type de banc ou de dispositif anti-sdf fleurissent dans la ville rose. Banc trop petit ou avec des accoudoirs au milieu, par-terre de galets, grilles en tout genre, les exemples sont nombreux. Ils ont été recensés par des militant-es de la France insoumise sur cette carte interactive :

https://www.google.com/maps/d/u/0/viewer?ll=43.61244749289719%2C1.4417643458190241&z=16&mid=1AHuE_hC8FbhkcSZSlVXneoCoz1yvLqkF

A Toulouse, comme dans beaucoup d’autres villes, il faut que ça brille, que ça scintille, que ça soit propre dans les rues, sur les places, sur les quais et devant les belles enseignes. Souci d’image comprenez-vous… Alors les mendiants, les clodos, les sans-abris ont tentent de les cacher. Cachez moi cette misère que je ne saurais voir…

Le DAL demande à la mairie de Toulouse de prendre un arrêté municipal contre ces dispositifs et une politique d’hébergement et de logement digne pour tous-tes. C’est leur première action de la campagne « Libère ton banc ».

Retour en vidéo sur l’action :

 

Laisser un commentaire