Discriminations à Habitat Toulouse

L’article publié par Mediapart fait froid dans le dos. « Demander de refuser les Tziganes sur ce secteur« , « Famille religieusement très marquée« , « Attention, Monsieur est Ivoirien« , « Pas d’étrangers« …Ces notes figurent en marge de demandes de logements traitées par Habitat Toulouse, Office Public de l’Habitat (OPH) de la métropole toulousaine.

Cette discrimination organisée entre 2011 et 2017 a été révélée par un lanceur d’alerte anonyme, ancien salarié de l’OPH. Il a livré à Mediapart des notes et des documents internes qui prouvent ce système de discrimination à grande échelle sous couvert de « mixité sociale ».

Pourtant ces pratiques sont tout à fait illégales : l’attribution d’un logement en France ne peut se faire en fonction de la nationalité, l’origine, la religion, l’appartenance vraie ou supposée à une ethnie.

Un outil interne aurait même été mis en place pour garantir la mixité sociale et gérer les projets locatifs résidentiels (PLR) mais là aussi des notes et des critères abusifs apparaissent : « j’ai sélectionné les personnes qui correspondent au plr (travail, nationalité)« , « comme vu avec X.Y ce jour, merci de ne plus positionner de candidats hors Union européenne sur la résidence Z »…

Habitat Toulouse condamne ces pratiques et promet des sanctions si les collaborateurs sont encore présents au sein du groupe. Les associations comme la LDH, le DAL, la Maison des Potes-Maison de l’égalité sont perplexes et demandent à la ville un audit extérieur et qu’une plainte soit déposée par la mairie pour faire toute la lumière sur ce dossier. Les élus écologistes au conseil municipal ont relayé cette demande de plainte. A ce jour, ces trois associations ont déjà porté plainte en se portant partie civile contre Habitat Toulouse.

Lien vers l’article (payant) de Mediapart : https://www.mediapart.fr/journal/france/190318/des-documents-prouvent-la-discrimination-ethnique-dans-des-hlm-toulousains

Laisser un commentaire